Advertisements

[Debian] Échec lors de la communication avec gksu-run-helper. Que faire?

Il y a quelques jours, j’ai donné un vieux netbook sur Debian à un ami pour le dépanner. Il marchait parfaitement le matin même. Mais le soir, quand j’ai voulu lui montrer quelques bases sur Debian, ça n’allait plus du tout ! Il était impossible d’ouvrir Synaptic ou d’exécuter quelques commandes que ce soit en mode root… Je tombais chaque fois sur ce message d’erreur :

Image IPB

Après quelques vaines tentatives, je décidai de laisser tomber et de trouver une solution plus tard. Vu que mon ami n’utilise son PC que pour la navigation internet, il n’y avait pas d’urgence et on est parti boire des bières… Cet après midi, rebelote ! Je voulais installer Watt’OS (Debian) sur mon PC et ce même satané message apparu. Je me dis que cette erreur est fréquente et je prends donc cinq minutes pour vous dire comment vous en sortir.

En fait c’est très simple il suffit d’ouvrir un terminal et de taper

gksu-properties

Alors, cette fenêtre va s’ouvrir et vous n’aurez qu’à remplacer  »su  » par  »sudo » et le tour est joué !

Voilà un court post pour une petite astuce qui pourra peut être un jour vous sortir une belle épine du pied !

Advertisements

2 Comments on [Debian] Échec lors de la communication avec gksu-run-helper. Que faire?

  1. su est effectivement la manière classique d’obtenir un acces root sur la machine sous UNIX. Il demande de rentrer le mot de psse du compte « root ».

    sudo permet de faire faire quelquechose à root (super user do) en ayant été spécifiquement autorisé par root (qui a les droit sur le fichier /etc/sudoers) d’effectuer certaines opérations en donnant le mot de passe de l’utilisateur en question.

    Sur un systeme « au norme POSIX » la commande « su » est forcément disponible. Sudo n’est pas obligatoire, c’est un programme pratique, mais risqué.

    Avec un pote dans mon école on c’est amusé sur une machine tournant sous ubuntu, à booter sur une clé usb, monter le disque dur (non chiffré) et à éditer le fichier /etc/sudoers pour en gros dire ‘tout membre du groupe « users » a le droit d’executer n’importe quelle commande en « root », sans mot de passe’

    On a passé une très amusante et belle après-midi 😉

    J'aime

  2. Bourdoux Jean-Clude // 12 juin 2016 à 20 h 32 min // Répondre

    Super merci … je trouvais des méthodes « aller à toire » … sur la toile … !!!
    Simple et efficace … superbe … et vive le « houblon » fournisseur d’esprit libre et humain … sourire … !!!
    Respect … amical …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :