Publicités

Barcelone et Madrid vers le logiciel libre?

905435index.jpgDimanche dernier ont eu lieu les élections municipales en Espagne et ce que l’on peut dire c’est que la carte politique du pays en est profondément changée. Le parti au pouvoir, les conservateurs du PP, a perdu plus de deux millions de voix par rapport à 2011 et de nouvelles forces politiques sont apparues, espérant rompre avec les mesures du passé y compris en matière de technologie.
Même si ce n’est pas encore tout à fait acquis, tout semble indiquer que les listes citoyennes issues du mouvement des indignés Barcelona En Comù et Ahora Madrid gouverneront les deux principales villes espagnoles et auront l’occasion d’appliquer leurs programmes qui proposent un passage au logiciel libre. Dans le programme d’Ahora Madrid, la référence au logiciel libre dans son programme électoral est faible. Elle ne comporte qu’une seule ligne.

Introduire progressivement et préférentiellement le software libre dans la gestion municipale

Le programme de Barcelona En Comù lui est beaucoup plus développé. Pour cette liste, le changement du modèle urbain passe par « le développement du software libre et l’innovation », il stipule aussi qu’il faut « favoriser une ville open source ». Extraits:

Barcelone ne peut rester à la marge du grand mouvement international en faveur du logiciel libre et de l’open data. Nous ne pouvons pas être une ville qui dépend des grandes entreprises et corporations pour développer des services et des champs d’activités numériques au service des personnes sans faciliter le fait que c’est personnes soit les principaux protagonistes de ces changements. Des villes comme Munich ou des régions comme l’Extremadure ont parié sur le logiciel libre avec une économie annuelle, pour l’Extremadure de 30 millions d’euros. Actuellement, le système éducatif catalan mise sur le logiciel libre Nous considérons que la mairie peut commencer à migrer de façon lente mais continue vers le logiciel libre. Un passage au libre nous apporterait:

  • Une économie du coût des licences et du changement de matériel
  • De garantir la transparence et la sécurité par l’accès au code, sa réutilisation, modification et amélioration par la communauté. La mairie ne peut dépendre de tiers, il en va de sa souveraineté technologique.
  • De garantir l’innovation.

Développer un plan stratégique pour accompagner ce changement technologique grâce à la création d’un réseau d’entreprises locales qui soutienne le logiciel libre et la souveraineté technologique.

Il nous faut garder nos distances, ces deux listes font du logiciel libre un objectif mais en même temps elles sont si peu explicites que toutes les interprétations sont possibles et il faudra voir s’il existe une réelle volonté politique de mener à bout ces chantiers. Des mots comme « progressif » ou « de manière lente mais continue » ne sont pas insignifiants, ils peuvent être signe d’un enterrement prochain de ce qui ne sont encore que des promesses électorales.

La différence dans ce cas c’est que ni Barcelona En Comù ni Ahora Madrid sont de vrais partis politiques. Ce sont les émanations de plateformes citoyennes, certes fortement appuyées par des partis comme Podemos mais elles en sont complétement indépendantes. C’est du moins ce qu’ils disent. Quoiqu’il en soit, ils sont nouveaux et disent avoir l’objectif de régénérer un système politique à bout de souffle, laissons leurs pour l’instant le bénéfice du doute. Mais on attendra les premières réalisations vers le logiciel libre de ces nouvelles municipalités avant de nous réjouir. Image IPB Plus ou moins traduit de Muy Linux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :